Cette nuit-là

Cette nuit-là, j'avais le coeur brisé...
Tu te souviens sans doute, Marie,
Quand j'ai appris ce qui s'était passé.
Et puis voilà, un ange m'a dit:
Mon ami Joseph, ne crains pas,
Ne crains pas de prendre chez toi
La jeune femme que tu aimes;
Son fils est un autre moi-même,
Mon Fils!

Celle nuit-là, mon coeur a tant pleuré..
Tu te souviens sans doute, Marie,
Émerveillé devant le nouveau-né.
Et puis voilà, un ange m'a dit.
Mon ami Joseph, quelle joie!
Quelle joie au ciel et sur toi!
Le tout-petit que tu caresses
Est bien le fils de la promesse,
Joseph.

Tant de fois dans mes songes,
Yahvé revient me visiter,
Dans la voix de ses anges,
J'entends ce qu'il attend de moi!

Cette nuit-là, j'avais le coeur troublé...
Tu te souviens sans doute, Marie,
L'étrange angoisse qui le resserrait
Et puis voilà, un ange m'a dit:
Mon ami Joseph, lève-toi!
Prends Marie, l'enfant avec toi,
Fuyez le roi dans sa poursuite!
Prenez la roule pour l'Égypte,
Partez!

Cette nuit là, mon coeur n'a pas dormi..
Tu te souviens sans doute, Marie,
Tellement j'avais le mal du pays!
Et puis voilà, un ange m'a d:
Mon ami Joseph, ne crains pas,
Maintenant retourne là-bas y retrouver ton paysage
Et vivre en paix dans ton village,
Enfin!


Untitled Document