L’COEUR PRIS

1. J’me sens l’cœur pris…comm’ dans l’béton armé.
J’me sens détruit chaqu’fois que j’fais rire de moi.
C’est pas d’hier que j’me suis renfermé…
C’est ma manièr’ à moi de m’protéger.
Mais le béton a sauté
Quand ton regard m’a lancé
Un vrai missile d’amour!

REFRAIN

Toi, toi quand j’tai vu,
Je l’sais ben pas c’qui a pu s’passer…
Moi, j’me r’connais pu;
Non, j’en r’viens pas d’me voir changer
J’savais mêm’pas qu’j’pouvais aimer

2. J’me sens l’cœur pris…comm’ dans un cube de glace.
J’me suis endurci…pour me tailler un’ place.
Qu’est-ce que j’peux faire si j’veux pas perdr’ la face,
Sinon de m’taire ou ben de m’mettre un masque?
Mais j’ai senti ta chaleur
Et j’ai fondu de bonheur
Sous le soleil de l’amour!

3. J’me sens l’cœur pris…comm’ dans une cage d’oiseau.
C’est ben trop p’tit…surtout quand j’ai l’cœur gros.
Vivr’ dans une cage, j’te dis qu’ça vole pas haut…
J’en mène pas large…et pi j’vois pu rien d’beau.
T’es venu forcer les barreaux
Tu m’as sorti d’mon cachot
Comme un héros de l’amour!



Untitled Document