Un rêve

Un rêve c'est un rêve... mais c'est aussi peut-être
Le premier mot d'une lettre où s'écrit l'avenir!
Un rêve c'est un rêve... mais c'est aussi peut-être
Comme 'une porte entr'ouverte qui laisse entre l'avenir!


Un soir en priant, voilà, j'ai rêvé:
J'ai vu comme un grand champ de blé
Bercé par le vent d'une fin d'été...
Cheveux doucement ondulés;
Au bout d'un moment les épis dorés
Se sont tout à coup transformés
En têtes d'enfants montant par milliers
De tous les coins du monde entier!
Du monde entier!

Et je me suis dit: ce champ que tu vois...
C'est là qu'aujourd'hui Dieu t'envoie,
Parmi ces petits qui ne savent pas
Qu'ils sont faits pour lui, comme toi!
Le champ de ta vie foisonne déjà
Des mille mercis de leurs voix
Que tu as cueillis en gerbes de joie
Pour en faire un Magnificat!
Magnificat!

Comme l'humble fleur qui lui appartient,
Je n'ai nulle peur pour demain...
Je dis au Seigneur: je ne veux plus rien
Que d'être un grand cœur pour les tiens,
Semer le bonheur, oui, à pleines mains,
Pareil au semeur pour le grain!
Pour mes sœurs, mes frères, n'est-ce pas le pain
Qui manque le plus à leurs faims...?
Pain du bonheur!

Ce que nous faisons c'est peu, direz-vous,
Mais chaque maillon, tour à tour,
Fait que nous portons ici et partout
Son règne, son nom tous les jours.
A travers ses dons, Dieu se sert de nous:
Semailles, moissons ou labours...
Quoi que nous fassions, c'est lui avant tout
Qui fait grandir en nous l'amour!
En nous l'Amour