Si tu crois
Pour Hélène

Comment laisses-tu mourir
Un fruit à peine mûri?
Ne pouvais-tu pas venir
Avant que tombe sa vie?

J’ai mal d’entendre ton cri
J’ai mal de te voir souffrir!
C’était aussi mon ami…
Mes yeux ne sauraient mentir.

Si tu crois, tu verras monter la vie!
Si tu crois, tu verras tomber la mort!
Tu verras refleurir l’arbre mort

N’as-tu pas calmé la mer
Et commandé au figuier?
N’as-tu pas déjà ouvert
Les yeux de l’aveugle-né?

Je ne suis que l’Envoyé
Et ma force vient du Père.
Si c’est là sa volonté :
Qu’il revienne à la lumière!


Si tu avais été là,
Mon frère ne serait pas mort.
Mais je sais qu’un jour viendra
Où Dieu lui rendra son corps.

Et moi, je te dis qu’il dort
Et qu’il entendra ma voix!
Il se lèvera encor’!
Il s’avancera vers moi.

Untitled Document