QUELLE EST CETTE FOLIE ?

On criait au scandale
Des églises trop grandes,
Trop riches, trop belles, trop dorées
On les a modelées
En maisons commerciales,
Remplacées par des stades sacrés
On construit maintenant
Des maisons-cathédrales,
Forteresses isolées,
De bien petits royaumes
De tristesse et d'ennui
Où c'est moche, où c'est seul à pleurer…
Elles sont pleines…mais vides,
Sans amour, ni tendresse,
Ni sourire, mais riche à craquer
Et fondées sur le sable
D'un bonheur illusoire
D'un bonheur… un peu trop compliqué.

Quelle est cette folie qui s'empare du monde?
Quelle est cette folie qui s'empare de nous?

Pourtant la pierre d'angle
Est bien là quelque part
Sous les ruines classées du passé.
Où est passé l'espoir
De nos révolutions
Si tranquilles et si vite oubliées?
Oui, que sont devenus
Nos solidarités
Et nos grands absolus
Quand c'est l'individu
Avant la société
Qui gère son salut bien gardé
Quand même la cellule
De base est tronquée
Par la fièvre des cœurs éclatés
En amours minuscules
Et en prêts-à-porter,
De tout petits amours désolés.

Quelle est cette folie qui s'empare du monde?
Quelle est cette folie qui s'empare de nous?

On voudrait tout avoir
Sans jamais rien avoir
À donner, à céder, à risquer
On réclame des droits, des pouvoirs
Mais jamais des devoirs
Ni de comptes à régler
Quand les murs de Berlin
S'effondraient sous nos yeux
Aux écrans de télé.
Ça et là, mine de rien,
S'élevaient peu à peu
Entre nous des barrages insensés,
Des remparts financiers.
Des frontières de quartiers
Entre riches et mendiants cultivés…
Francophones, anglophones
Autochtone, allophones
Le Royaume est drôlement divisé.

Sommes-nous à ce point
Devenus inconscients
Illogiques, apathiques, hypocrites…?
Peuple de musiciens
D'un orchestre grotesque
Incapable de rendre en musique
La beauté, la finesse
D'un Esprit qui l'habite,
Et qui cherche à voler!
Écriture cachée
Dont la clef s'est perdue
Dans l'oubli sans issue et confus
Où déchantent nos vies
Dépossédées de sens,
Dépossédées de cœur et de joie
Car elles sont déloyales
A l'égard de l'Amour
Qui ne dirige plus l'Harmonie.

Quelle est cette folie qui s'empare du monde?
Quelle est cette folie qui s'empare de nous?

C'est pas la fin du monde,
Non ce n'sont pas des bombes
Mais je crois qu'il faudrait p't'être y voir
J'te dis pas qu'tout est noir
Et qu'il n'y a plus d'espoir
Car je crois qu'il n'est jamais trop tard:
On a trop sacrifié
À des dieux passagers,
À des dieux étrangers
Et si j'ose en parler
Si j'ose le chanter
C'est que je n'suis pas mieux, non pas mieux….
Je connais des cités
Qui sont nées de la guerre
Et d'autres qui sont nées de l'Amour
Si vous me demandez
Laquelle je préfère
Laquelle m'a fait naître : l'Amour,

L'Amour c'est la folie qui s'empare du monde
L'Amour c'est la folie qui s'empare de nous
C'est la seule folie qui peut changer le monde
C'est la seule folie qui peut changer la vie !

Untitled Document